PODCASMEIN.DE a regardé les podcasts

Pendant 6 mois entre 2017 et 2018, j'ai recensé tous les podcasts en Français d'Europe que j'ai pu, en trouvant plus de 1300 (dont 500 créés en 2017, 250 en 2018). Cette activité est trop chronophage pour que je la poursuive, mais avant d'arrêter voici quelques-unes des choses que j'ai apprises

C'est le bordel

La plus grande conclusion, c'est que le podcast est extrêmement protéiforme. Au-delà même de l'utilisation du mot, qui va d'une vidéo filmée face caméra à un mix musical, le podcast en tant que production audio est aussi varié. La plupart des podcasts sont récurrents jusqu'à ce que les participants en aient marre, mais certains sont prévus pour ne durer que quelques épisodes ; les « séries » d'une même émission ont généralement un principe qui ne change pas, mais certains créateurs préfèrent multiplier les concepts enregistrement après enregistrement ; les podcasts sont historiquement faits pour être écoutés en différés, mais de plus en plus sont diffusés en direct grâce aux technologies offertes par Youtube, Twitch et autres Facebook live…

Il y a BEAUCOUP de podcasts

J'ai commencé mes recherches de podcasts à partir du classement Podcastéo, qui avait environ 120 podcasts référencés à l'époque, pour traiter les quelques-uns qui manquaient peut-être à leur collection. Plutôt que quelques-uns, j'en ai trouvé plus de 1000 en plus. J'ai trouvé 500 podcasts qui ont été créés en 2017 (et j'ai dû en manquer des trop éphémères). Et en 4 mois, j'en ai recensé 250 qui s'étaient créés de janvier à avril 2018 soit environ 2,5 podcasts créés chaque jour

Les podcasts dédiés au web font leur trou

Le plus ancien et le plus accessible des catalogues de podcasts, c'est celui d'Apple. Mais il présente aussi, et surtout même, des rediffusions de radio. Dans son classement annuel 2017, sur 20 émissions présentées, 19 étaient un programme de radio. On s'est mis à suivre ce classement en février, et sur les 2 mois que l'on a observés, les choses bougent : dans le top 200, début février il y avait entre 40 et 50 podcasts. Deux mois et demi plus tard, après une progression constante, on est plutôt entre 55 et 65 podcasts dans le top 200. Dans le top 20, il y a toujours eu au moins un podcast depuis le 24 février, et du 1er au 18 avril, date de rédaction de ce texte, il y a toujours eu au moins 3 podcasts dans les 20 premiers. Les podcasts non-issus d'émissions radio prennent leur place dans l'outil d'Apple.

L'arbre des réseaux qui cache la forêt de l'individuel

On entend souvent parler d'un même sous-ensemble d'émissions, qui, par leur succès ou grâce à quoi elles ont eu du succès, font partie d'un réseau. Binge, Fréquence moderne, Nouvelles Écoutes sont de ceux-ci. Mais derrière ces émissions très visibles se trouvent un océan d'amateurs sans aucune structure. On a estimé qu'entre 2016 et 2018, environ 15 à 20% des émissions en cours étaient dans un réseau ; 60% des émissions existaient en dehors de toute structure. Entre les deux, des podcasts existaient aussi en soutien à un site web existant.

Je podcaste seul

J'ai personnellement une affection particulière pour les podcasts regroupant 4 amis ou plus. On peut citer parmi quelques connus 2 heures de perdues, Podcast science, le tchip, Studio 404, Un épisode et j'arrête, Nociné et Nofun… Ces émissions composaient d'ailleurs un quart des émissions présentes au classement Podcastéo en avril 2018. Mais la plupart des podcasts existant n'ont qu'un seul animateur. Sur les 250 podcasts créés en 2018, on a recensé 35 % de podcasts où l'animateur était seul ; il y avait 38 % d'émissions qui se passaient à 2 personnes (2 amis ou un intervieweur et un interviewé) ; et finalement, 13 % seulement d'émissions se déroulent à 4 ou plus.

Il n'y a pas de règles pour réussir

On a voulu comparer nos indicateurs au classement Podcastéo pour savoir comment réussir : on a eu beau triturer dans tous les sens, il n'y a pas de recette miracle. Dans un réseau ou hors d'un réseau, tout seul ou à 4, vieux ou récent, les meilleurs podcasts sont variés en tous points et aucune configuration ne semble meilleure qu'une autre. On remarque à peine dans le classement que les podcasts les plus jeunes sont souvent plus bas dans le classement, mais évidemment les plus anciens bénéficient du biais du survivant

Des pages qui existent encore

Qu'est-ce qu'on avait appelé un podcast francophone d'Europe ?

 Émission

 Pensé pour l'audio

 Natif

 En Français d'Europe

 Animé

 Récurrent

 Prévu

 Fiction

 Joliment filmé

 En (web)radio

 En anglais, au Québec…

 Mis bout-à-bout

 Découpé

 Récupéré

terrylaire est mon nom et vous êtes en bas de la page.